gallery/dsc06588

HISTOIRE DU GROUPE FORTIFIE DE GUENTRANGE

Le groupe fortifié de Guentrange, situé à 4km au nord-ouest de Thionville, occupe le sommet d'une puissante colline, allongée sud-ouest - nord-est en premier contrefort des côtes de Moselle, qui domine de ses 318 mètres la large vallée de la Moselle Thionvilloise.

 

Les Allemands entreprirent sa construction au mois d'Avril 1899 et l'ouvrage fut réputé opérationnel fin 1905? Après l'annexion de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine.
En 1871, les Allemands entendaient consolider leur nouvelle conquête face à la France. Le Fort de Guentrange faisait ainsi partie du programme de fortification de la Moselle entre Metz et la frontière Luxembourgeoise (Moselstellung 1871-1914). Prolongeant l'énorme dispositif fortifié de Metz, appuyé par les ouvrages 
d'Illange et de Keoningsmacker, il avait pour mission de protéger Thionville et son important nœud ferroviaire contre toute attaque française. Cette mission s'intégrait au plan Schlieffen-Moltke qui prévoyait en cas de guerre franco-allemande que les 5/7èmes des armées allemandes envahiraient le France en passant par la Belgique et le Luxembourg et que toute offensive de la puissante aile droite de l'armée française devait être au même moment vouée à l'échec en se heurtant aux groupes fortifiés de Metz et de Thionville.

 

Bien qu'ayant joué un rôle stratégique de premier ordre, le Fort ne subit pas d'attaque lors du premier conflit mondial. Devenu français après l'Armistice de de 1918, il fût intégré dans les années 1930 a la Ligne Maginot. En 1940, les allemands récupérèrent le Fort et s'en servirent comme dépôt et atelier sans y entretenir de garnison. L'armée américaine s'en empara en 1944 et détruisit les pièces d'artillerie. Après la guerre, le 25ème Régiment d'Artillerie, stationnée à Thionville, utilisera le Fort comme dépôt de munitions.
 
Depuis 1971, l'ouvrage n'a plus de vocation militaire. grâce aux efforts de la Ville de Thionville et de l'Amicale du groupe Fortifié de Guentrange, il est devenu une étape remarquable du tourisme militaire en Lorraine.